L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Analog Devices soigne la sobriété de microcontrôleurs Cortex-M4 aptes à la prise de décision locale

Analog Devices soigne la sobriété de microcontrôleurs Cortex-M4 aptes à la prise de décision locale

Publié le 16 mars 2017 à 07:00 par Pierrick Arlot        Composant  Analog Devices

ADuCM4050 Analog Devices

[EMBEDDED WORLD 2017] Analog Devices, qui avait surpris son monde il y a un an en lançant des microcontrôleurs à cœur ARM Cortex-M3 particulièrement éco-efficaces (les ADuCM302x), a remis le couvert sur Embedded World 2017 en dévoilant les ADuCM4050 à cœur ARM Cortex-M4F, présentés comme capables d’assurer des économies d’énergie au niveau système dix fois supérieures à la concurrence.

Conçus pour les nœuds d’extrémité de l’Internet des objets, leurs capacités les rendraient par ailleurs bien adaptés à la prise de décision en local afin que seules les données les plus importantes soient envoyées dans le cloud. Selon l’Américain, les microcontrôleurs ADuCM4050, qui intègrent jusqu’à 512 Ko de flash avec ECC et 128 Ko de SRam configurable (dont 124 Ko avec contenu maintenu en mode hibernation), utilisent une technologie dite SensorStrobe qui leur permettent de rester dans un état de basse consommation alors que des capteurs d’Analog Devices et des circuits RF associés récupèrent encore des données.

Selon les informations fournies par le fabricant de semi-conducteurs, les derniers-nés de ses microcontrôleurs affichent une consommation en mode actif de 40 µA/MHz et de 680 nA en mode hibernation. La grande capacité mémoire et la possibilité de conserver pratiquement l’intégralité du contenu de la mémoire SRam permettent par ailleurs de récupérer rapidement les données lors des phases de réveil, une caractéristique garante aussi d’économie d’énergie, assure ADI. A ce tarif, les ADuCM4050 affichent un score de 203 au banc d’essai EEMBC ULPBench.

Dotés également de mécanismes de sûreté de fonctionnement (chien de garde avec oscillateur dédié, CRC matériel, SRam protégée par multiples bits de parité, flash ECC…), les microcontrôleurs embarquent aussi un bloc matériel d’accélération cryptographique (AES-128/256, SHA-256…) et de nombreux périphériques numériques (x3 SPI, I2C, 2x UART, Sport, GPIO…) et analogiques (dont un CAN SAR 12 bits 1,8 Méch./s).

Selon Analog Devices, ils visent plus particulièrement les applications dont l’autonomie est critique et qui exigent aussi sécurité, intégrité des performances et capacité à prétraiter et à filtrer des données issues de capteurs afin d’éliminer les artéfacts et le bruit (monitoring de signes vitaux en environnement clinique, gestion intelligente de la consommation d’énergie, maintenance d’équipements industriels et surveillance de la santé d’actifs, etc.). Actuellement échantillonnés, les ADuCM4050 seront disponibles en volume à partir de décembre 2017.

Sur le même sujet