L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Altera lance ses SoC Arria 10 en 20 nm avec une plate-forme virtuelle cosignée avec Mentor

Altera lance ses SoC Arria 10 en 20 nm avec une plate-forme virtuelle cosignée avec Mentor

Publié le 25 février 2015 à 08:42 par François Gauthier        Composant  Altera

Arria 10 Altera

Fabriquée en technologie 20 nm par TSMC, la seconde génération des circuits SoC Arria 10 d’Altera, qui combinent processeurs ARM et matrice de FPGA, est désormais disponible sous forme d’échantillons proposés à des clients privilégiés. L´annonce en a été faite officiellement par le fabricant de circuits programmables à l'occasion du salon Embedded World 2015. Succédant aux Arria 10 gravés en 28 nm, ces circuits SoC dotés de deux coeurs ARM Cortex-A9 cadencés à 1,5 GHz affichent, selon Altera, un gain en performances jusqu'à 50% et une réduction de la consommation de 40% par rapport à leurs devanciers. Côté programmation, ils nécessitent l’utilisation du logiciel Quartus II et de la suite SoC Embedded Design Suite d'Altera qui intègre le kit d'outils ARM Development Studio (DS-5) Altera Edition.

Parallèlement, ce lancement s’accompagne de la mise à disposition auprès des développeurs d’une plate-forme de prototypage virtuelle, mise au point  grâce à une collaboration étroite avec Mentor Graphics. Une approche qui permet de commencer très tôt les développements du code embarqué sans avoir à disposition un prototype physique du circuit en cours de conception. Cette technologie, basée sur les plates-formes virtuelles Vista de Mentor, est aussi disponible pour les SoC Stratix 10 de nouvelle génération, tout récemment annoncés et fabriqués, eux, en technologie 14 nm. La plate-forme se présente en fait comme des modèles de simulation préconfigurés et opérationnels pour les sous-systèmes à processeurs ARM équipant chacune des familles de SoC d'Altera en 28 nm, 20 nm et 14 nm.

Plus précisément, ces plates-formes virtuelles consistent en un modèle de simulation du jeu d’instructions des coeurs de processeur, associé à des modèles des composants périphériques, le tout fourni sous la forme d'un exécutable binaire qui peut être téléchargé, installé et exécuté conjointement à une image préconfigurée sous Linux sur un PC hôte. En sus, un modèle des fonctions personnalisables au sein de la matrice FPGA peut être lié à la plate-forme virtuelle pour des simulations au niveau système. Ces plates-formes supportent à la fois des environnements dits "bare-metal" (directement sur le silicium) et le système d´exploitation Linux. En résumé, elles offrent aux équipes de conception la possibilité de réaliser leurs développements applicatifs et leurs tests de régression logiciels dans un environnement virtuel qui modélise les SoC d'Altera.

 

Sur le même sujet