L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Alibaba, l’Amazon chinois, prépare (lui aussi) une puce pour l’intelligence artificielle embarquée

Alibaba, l’Amazon chinois, prépare (lui aussi) une puce pour l’intelligence artificielle embarquée

Publié le 16 octobre 2018 à 10:10 par Pierrick Arlot        Composant

Alibaba

[EDITION ABONNES] Après Google, qui a dévoilé il y a quelques semaines une puce d’accélération de logiciels d’intelligence artificielle (IA) pour équipements de bordure de réseau (Edge TPU), c’est au tour d’un autre géant du cloud d’entrer dans l’arène. Alibaba, souvent présenté comme l’Amazon chinois, vient de dévoiler son intention de lancer au cours du second semestre 2019 son premier circuit spécialisé dans l’accélération de réseaux de neurones (AliNPU) avec un usage potentiel dans les domaines de la voiture autonome, de la ville intelligente et de la logistique évoluée.

Parallèlement, le centre académique Alibaba Damo (Academy for Discovery, Adventure, Momentum and Outlook), qui regroupe plus de 300 chercheurs spécialistes de l’intelligence machine, du traitement de données, de la robotique, des technologies financières et de l’informatique quantique, va accélérer ses activités de R&D autour de puces IA adaptées à l’apprentissage dans le nuage et aux applications de l’Internet des objets.

Les ambitions d’Alibaba dans le domaine de l’électronique ne s’arrêtent pas là. Le groupe chinois vient de créer une société de semi-conducteurs (Pingtouge Semiconductor) qui agira en tant que filiale focalisée sur les puces IA personnalisées ainsi que sur les processeurs embarqués afin de soutenir la croissance des activités d’Alibaba sur les marchés du cloud et de l’Internet des objets.

« Alibaba se positionne comme une puissance d'innovation technologique dans le cloud computing et l'intelligence artificielle depuis deux ans, a déclaré Jeff Zhang, Chief Technology Officer du groupe chinois. La mise en place du centre académique Alibaba Damo et les accomplissements réalisés ces douze derniers mois soulignent notre fort engagement dans le domaine. Nous pensons que notre avance en matière d'algorithmes, d'intelligence des données et de traitement informatique nous met dans la position idéale pour réaliser une véritable percée technologique dans certains domaines disruptifs comme le calcul quantique et les semi-conducteurs. »

Rappelons que le géant chinois du commerce électronique s'est offert en début d'année l’intégralité de son compatriote C-Sky Microsystems, une société créée en 2001 qui conçoit des cœurs de processeurs 32 bits hautes performances et basse consommation et dont Alibaba détenait déjà une part du capital. Pour les observateurs, cette acquisition, dont le montant n’avait pas été dévoilé, entre dans une tendance générale qui voit les fameux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) absorber des spécialistes de semi-conducteurs avec l’idée que ceux-ci conçoivent des puces qui collent au plus près à leurs besoins.

Sur le même sujet