Une alliance industrielle table sur la technologie radio LPWAN Mioty pour les d├ęploiements IoT massifs

[EMBEDDED WORLD] L’alliance industrielle Mioty, dont l’objectif est de promouvoir le protocole radio longue portée et basse consommation LPWAN du même nom, a fait son entrée officielle sous les sunlights hier 25 février 2020, date d’ouverture du salon Embedded World. ...Compatible avec la norme Etsi TS 103 357 (Short Range Devices; Low Throughput Networks (LTN); Protocols for radio interface A) et, plus particulièrement sur son volet TS-UNB, le protocole Mioty est bâti sur la technologie Telegram Splitting de l’institut Fraunhofer, une technologie présentée comme particulièrement robuste aux interférences, adaptée aux déploiements IoT massifs et dotée d’une grande portée (comprise entre un et quinze kilomètres) et d’une forte pénétration dans les environnements indoor et souterrains.
 
Selon ses promoteurs, cette technologie LPWAN est également indépendante de toute architecture matérielle (et donc d'un fournisseur de circuits radio particulier), permet d’agréger des millions de messages par jour par le biais d’une seule station de base et fonctionne avec des capteurs se déplaçant à une vitesse qui peut atteindre 120 km/h (lire notre article ici). Côté consommation, l’alliance Mioty avance une puissance de 17,8 µWh par message émis (à 868 MHz), ce qui permettrait d’envisager une autonomie de plus de 20 ans pour certains capteurs.
 
Créée par Texas Instruments, l’institut Fraunhofer IIS (Institute for Integrated Circuits), Diehl Metering, Diehl Connectivity Solutions, ifm, Ragsol, StackForce et Wika, l’alliance Mioty est aujourd'hui ouverte à toute société tierce intéressée.
 
« Un transfert fiable de données, une faible consommation d'énergie et la longue portée sont essentiels pour créer des applications IoT industrielles à grande échelle, indique Mattias Lange, directeur général de l’entité Connectivité chez Texas Instruments. Le standard Mioty répond à ces exigences et fournit les performances nécessaires pour se positionner comme une alternative majeure en matière de connectivité pour les communications dans les bandes sous le gigahertz. » Des bandes qui, rappelons-le, sont aujourd’hui largement exploitées par des technologies LPWAN désormais établies comme LoRa et Sigfox.
 
A noter que la société canadienne BehrTech, qui a déjà développé sous le nom de MyThings Smart Sensor une sonde industrielle multicapteur compatible Mioty (lire notre article ici), a commandé en 2019 à l’Institut de technologie de Nuremberg une étude comparative de la qualité de service respective des technologies MyThings et LoRa. Selon cette étude, MyThings se distinguerait par un plus haut degré de résistance aux interférences que LoRa dans des environnements IoT industriels réels marqués par un niveau élevé d’interférences. Par ailleurs, à couverture égale, LoRa afficherait un taux élevé de messages perdus (de l’ordre de 10%) alors que MyThings transmettrait de manière fiable tous les messages.
 
La société d'études IoT Analytics a récemment pointé du doigt plusieurs nouveaux entrants sur le marché des technologies LPWAN qu'il serait bon de suivre de près. La technologie Mioty en fait partie... A suivre donc !