Automobile : Luminar, avec sa plate-forme de détection à technologie lidar, lève 100 millions de dollars

[EDITION ABONNES] Le californien Luminar, spécialiste des technologies lidar, a annoncé durant l'été une levée de fonds très importante de 100 millions de dollars, et la mise sur le marché d’un logiciel de perception, baptisé Iris, qui cible les marchés des voitures de série équipées de fonctions de conduite autonome à l’horizon 2022....  Cet apport financier porte le total des fonds levés à ce jour par la société à plus de 250 millions de dollars depuis sa création. (Fondé en 2012, Luminar compte d’ores et déjà 350 collaborateurs répartis sur ses sites de Palo Alto, Orlando et Colorado Springs.)

Les principaux investisseurs financiers de la société sont G2VP, Moore Strategic Ventures LLC, Nick Woodman, The Westly Group, 1517 Fund / Peter Thiel et Canvas Ventures, ainsi que les investisseurs stratégiques Corning Incorporated, Cornes et Volvo Cars Tech Fund. Les autres participants sont Crescent Cove Advisors et Octave Ventures. Dans la foulée, Scott McGregor, ancien président de Broadcom, a rejoint le conseil d’administration de Luminar en compagnie du partenaire fondateur de G2VP, Ben Kortlang.

La somme levée par Luminar vise notamment à accélèrer l’introduction sur le marché de la plate-forme logicielle Iris du Californien (fonctions de fusion de capteurs, calibration automatique, suivi et détection d’objets, classification et simulation) qui s’appuie sur des capteurs lidar à semi-conducteurs, intégrés dans le système Captor 3D qui offre une résolution élevée et une portée allant jusqu’à 250 mètres (même avec des objets sombres). Selon la société, douze des quinze plus grands constructeurs automobiles dans le monde utilisent à l’heure actuelle ses technologies (couvertes par 40 brevets déposés à ce jour).

L’idée poursuivie par Luminar avec cette plate-forme matérielle/logicielle est de cibler les systèmes autonomes de niveau 3 et 4 embarqués dans les voitures sous un facteur de forme réduit (pour la partie acquisition de données) avec un objectif de coût inférieur à 1 000 dollars en volume.