L'industrie automobile discute autour d’une référence mondiale en matière de sûreté pour la conduite automatisée

[EDITION ABONNES] Au début du mois de septembre à Vienne (Autriche) s’est réuni un aréopage d’acteurs du monde automobile qui a jeté les bases de la mise en place de références communes au niveau mondial pour ce qui a trait à la sûreté de fonctionnement des systèmes de conduite automatisée.... La déclaration d’intention de ce groupe de sociétés qui s’est baptisé The Autonomous est de travailler à un document commun sur la problématique de la sûreté des architectures logicielles des systèmes de conduite autonome, en liaison avec la montée en puissance de l’intelligence artificielle, tout en tenant compte des problèmes de sécurité et des contraintes réglementaires émergentes. La tenue de cet événement, où se sont succédé allocutions de personnalités du secteur, tables rondes et ateliers d’experts, va se concrétiser par la publication dans les prochains mois d’un livre blanc sur ces sujets qui sera accessible au public.

Le prochain événement The Autonomous est déjà annoncé pour septembre 2020, les acteurs du secteur s’étant engagés à poursuivre leur collaboration en utilisant le cadre de ces rencontres comme une plate-forme pour des discussions ouvertes qui seront suivies de la mise à disposition de ces réflexions auprès de l’écosystème impliqué dans la définition et la conception de systèmes automatisés pour les véhicules automobiles.

Lors de la cérémonie inaugurale du 5 septembre au Palais impérial de Vienne en Autriche, The Autonomous a réuni 400 acteurs clés tels que Aptiv, Audi, BMW, Continental, Daimler, FiveAI, Goggo Network, ICI, Infineon, Intel, Nvidia, NXP, Renesas, SAIC, Samsung, TTTech Auto, Volkswagen et le Forum économique mondial.

« Au sein de l’industrie automobile, on sait qu’un constructeur ou un fournisseur de technologie seul ne peut maîtriser l’ensemble des problèmes de sûreté inhérents à une véritable conduite automatisée, commente Ricky Hudi, cofondateur de TTTech Auto et président de The Autonomous. Avec sa mission de créer une référence mondiale en matière de sécurité fonctionnelle facilitant l’adoption de la mobilité autonome, The Autonomous pourrait définir les bases d’une plate-forme ouverte. »

« Pour que la conduite automatisée soit bien acceptée par les utilisateurs, la sûreté de fonctionnement ne peut être un facteur de différenciation : elle doit être une exigence de base, précise Thomas Müller, responsable du développement du châssis et de la conduite automatisée chez Audi. Pour répondre à ces attentes légitimes des utilisateurs, il est essentiel de disposer de critères normalisés permettant d'évaluer la sûreté à la fois pendant le développement et pendant l'utilisation quotidienne. En tant que plate-forme regroupant une large communauté de parties prenantes sur ce secteur, The Autonomous offre un bon cadre pour des discussions et une coopération ciblée. »