La Société nationale des objets connectés (Snoc) réalise une levée de fonds de 500 000 euros auprès de Grolleau

Fondée en 2015 par Yannick Dessertenne, son actuel CEO, la jeune société angevine Snoc (Société nationale des objets connectés), spécialisée dans la création, la fabrication et la fourniture de solutions connectées, vient de réussir une levée de fonds de 500 000 euros,... première tranche d'un plan plus global qui devrait se poursuivre dans le futur.

Cette opération, qui a pour objectif d’accélérer le développement de l’offre de la start-up pour les PME-PMI dans le domaine de la ville intelligente, a été réalisée sur la base d’un partenariat industriel avec la société Grolleau, qui entre donc au capital de Snoc et qui est spécialisée dans la conception et la fabrication d’armoires métalliques intégrées de distribution d’énergie pour les marchés urbains et télécoms.

Couplant capteurs connectés et plate-forme de traitement des données, l’approche de Snoc a pour ambition de faciliter l’accès à des capteurs et à leurs données pour connecter rapidement les produits, processus ou environnements.

Le partenariat avec Grolleau va permettre, selon les dirigeants de Snoc, de développer des synergies technologiques et d'ouvrir à la start-up l’accès aux marchés des équipements des villes.