"La norme avionique américaine FACE a aussi des retombées sur le reste du monde"

[TRIBUNE by Chip Downing, WIND RIVER] Le système d’exploitation temps réel VxWorks 653, spécifiquement taillé pour répondre aux besoins des systèmes à architecture avionique modulaire intégrée IMA à fortes contraintes de sûreté de fonctionnement, est désormais certifié conforme à la norme américaine FACE (Future Airborne Capability Environment). Directeur Business Development des activités Aérospatial et Défense de Wind River, Chip Downing explique ici pourquoi cette conformité a des répercussions sur le reste du monde... 

VxWorks 653 a été certifié conforme au « Safety Base Profile »  de la partie système d’exploitation (OSS – Operating System Segment) de FACE. Premier produit commercial disponible sur étagère (COTS) à franchir cette étape importante de certification FACE, celui-ci peut désormais être rapidement intégré avec d’autres composants logiciels eux aussi certifiés conformes à la norme. Mais qu’est-ce que FACE exactement ? La page FACE sur le site Web de l’Open Group nous apporte une définition : « L’approche FACE est un standard logiciel, mais également une stratégie commerciale, établis en partenariat par des entités gouvernementales et l’industrie afin de permettre l’acquisition, à des coûts abordables, de systèmes  favorisant l’innovation et l’intégration rapide de fonctionnalités réutilisables sur différents programmes de Défense ».

Il s’agit donc d’une approche qui réunit un certain nombre de standards au sein d’un même cadre générique, et qui y ajoute une stratégie pour l’acquisition de systèmes FACE. Comme pour toutes les normes ouvertes, l’existence d’une autorité chargée des tests de conformité est essentielle afin de garantir l’interopérabilité. Il n’est pas surprenant que VxWorks 653 soit le premier noyau temps réel à obtenir la conformité du fait d’une notoriété qui lui a valu plusieurs prix et des innovations qu’il apporte à l’aviation commerciale en conformité avec la norme Arinc 653. Lors de son développement, Wind River a en effet investi dans des fonctionnalités allant plus loin que le support Arinc 653,  en particulier sur la séparation des rôles selon les descriptions du standard EUROCAE ED-124 (RTCA DO-297 aux États-Unis).

Pour revenir à la conformité à la norme FACE, elle est d’ores et déjà requise dans un certain nombre de programmes, et l’objectif est qu’elle soit respectée pour L’ENSEMBLE des futurs aéronefs américains. Tous les fournisseurs du département de la Défense américain devront donc en tenir compte, qu’ils soient basés aux États-Unis ou non. La norme elle-même est disponible gratuitement sur le site Web de l’Open Group et, grâce à la disponibilité de produits COTS conformes comme VxWorks 653, elle est simple d’accès et d’utilisation.

En outre, étant donné que les avions américains se vendent dans le monde entier et compte tenu de l’adoption croissante de FACE dans ces aéronefs, il serait absurde sur le plan économique que les fabricants s’alignent sur des standards différents. Néanmoins, un certain nombre d’éléments doivent être pris en compte, à commencer par la sécurité nationale des États-Unis. Les systèmes réservés au territoire américain (car militairement classifiés) ne seront évidemment pas inclus dans les avions exportés, et des systèmes locaux devront donc être installés à la place. Cependant, dans tous les cas, l’utilisation de FACE sera d’une aide précieuse ; n’oublions pas que parmi les objectifs de ce standard figure « l’intégration rapide de fonctionnalités réutilisables ». Cette approche pourrait notamment faire ses preuves dans des contextes comme celui de l’OTAN, où l’interopérabilité entre les nations est essentielle vis-à-vis des engagements de la coalition. Et bien entendu, cela pousserait d’autres nations à adopter la norme FACE, ou tout du moins à inclure des systèmes conformes FACE dans leurs avions.

Enfin, le succès de ce standard fait qu’il commence à influencer d’autres secteurs d’activité. Et à juste titre : rien dans ses objectifs ne le restreint à une utilisation aéronautique. Les travaux en cours  dans le cadre de l’Open Process Automation Forum (une autre initiative de l’Open Group) en sont un bon exemple, les objectifs étant de développer une architecture pour systèmes de contrôle de processus et d’automatisation bâtie sur des normes, ouverte, sécurisée et interopérable. Le FAQ du forum indique d’ailleurs que « l’approche adoptée par le consortium FACE sur le plan global sera très importante (car elle se concentre sur la création d’une situation bénéfique aussi bien pour les fournisseurs que pour les utilisateurs) ». Pour résumer, la norme FACE a de beaux jours devant elle, et sa progression est loin de se limiter au secteur de l’avionique.