Crocus lève 19 millions d’euros pour soutenir le développement de ses capteurs magnétiques

La société française Crocus Technology, qui a développé sous le nom de MLU (Magnetic Logic Unit) une technologie de mémoire magnétique MRam compatible Cmos particulièrement fiable et endurante, a réussi à boucler ...une nouvelle levée de fonds, cette fois-ci de 19 millions d’euros. Tous les investisseurs historiques français et internationaux de l’entreprise ont participé au tour de table, à l’instar de NanoDimension, Innovation Capital, IdInvest Partners, Ventech, Sofinnova, CEA Investissement, Rusnano et Industrial Investor Group. La somme levée doit en particulier contribuer à soutenir le développement de la gamme de capteurs magnétiques du Français qui a franchi en 2014 une étape décisive. La production en volume dans l’usine russe de Crocus Nano Electronics, dont Crocus détenons 51%, a démarré dans le courant du troisième trimestre et le firme française a effectué en 2014 sa première livraison d’envergure de plus d’un million de pièces.
 
Les capteurs magnétiques constituent, avec les mémoires et les microcontrôleurs sécurisés, l’une des trois familles de produits de Crocus. Plus sensibles que les capteurs à effet Hall et aptes à fonctionner jusqu’à des températures de 250°C, ces capteurs sont principalement destinés à des applications de détection de courant, de rotation ou de vitesse, ainsi que de permutation, notamment dans des applications liées aux compteurs intelligents, à la gestion de l’énergie ou à l’internet des objets.
 
Dans le détail, les fonds levés vont permettre à Crocus de mettre en place une stratégie spécifique pour sa gamme de capteurs dans les principaux marchés cibles (industrie, électronique grand public, automobile et Internet des objets), de consolider ses ressources commerciales (et notamment finaliser son réseau de distribution en Asie) et de développer de nouveaux produits pour enrichir son portefeuille avec des applications comme les capteurs intégrés ou les capteurs intelligents.
 
« Ce financement témoigne de la confiance que nos actionnaires placent dans le grand potentiel de la technologie MLU et sa capacité à satisfaire la demande du marché des capteurs, a indiqué Michel Desbard, PDG de Crocus Technology. La gamme de capteurs décolle, avec un nombre de clients toujours plus important. Nous prévoyons d’équilibrer les comptes au premier trimestre 2016. » Créé en 2004, Crocus a levé à ce jour 180,3 millions d’euros.