L'embarqué > Normes & spécifications > Audio/vidéo > Affichage : la spécification Embedded DisplayPort supporte désormais les résolutions d'image 8K

Affichage : la spécification Embedded DisplayPort supporte désormais les résolutions d'image 8K

Publié le 10 février 2015 à 11:07 par Pierrick Arlot        Audio/vidéo

Affichage : la spécification Embedded DisplayPort supporte désormais les résolutions d'image 8K

Organisme prescripteur de l’interface audio/vidéo numérique pour afficheurs DisplayPort, l’association Vesa (Video Electronics Standards Association) vient de publier la version 1.4a de la spécification Embedded DisplayPort (eDP) destinée, elle, aux connexions internes des écrans au sein de systèmes embarqués et de terminaux portables ou mobiles. Cette mouture, qui succède à la version eDP 1.4 publiée en février 2013, repose sur le standard DisplayPort 1.3 publié en septembre 2014. A ce titre, elle s’appuie sur la technologie de codage et de modulation HBR3, qui autorise un débit maximal de 32,4 Gbit/s via quatre liens à 8,1 Gbit/s, et intègre le procédé DSC 1.1 (Display Stream Compression) qui définit un schéma de compression vidéo visuellement sans pertes pour fonctions d’affichage à haute résolution.

Selon l’association Vesa, l’association de ces deux technologies permet à la spécification eDP 1.4a de s’accommoder d’écrans dont la résolution peut atteindre 8K. L’organisme reconnaît toutefois que, dans le cas d’applications embarquées, le procédé DSC est surtout utilisé pour réduire le débit de l’interface vidéo, le nombre de liens de connexion à l’afficheur et/ou la taille de la mémoire tampon vidéo afin de réduire la consommation et, partant, d’allonger l’autonomie du système.

La version eDP 1.4 dispose toutefois d’une caractéristique inédite dénommée MSO (Multi-SST Operation) et dédiée à une nouvelle architecture d’écrans à haute résolution que l’association Vesa dénomme « Segmented Panel Display ». En fonctionnement, la technologie MSO permet de répartir les quatre liens à haut débit de l’interface eDP selon deux ou quatre segments d’afficheur indépendants (voir illustration ci-dessous). Lorsque l’image à projeter est de résolution moins élevée, il est alors possible de n’utiliser que deux liens. Selon l’association Vesa, cette fonctionnalité vise à faciliter le développement d’afficheurs plus fins, plus légers, moins consommateurs et meilleur marché.

Enfin, avec la version eDP 1.4a, qui devrait être intégrée dans des produits commerciaux en 2016, la fonction d’autorafraîchissement partiel de l'écran (Panel Self Refresh, PSR), déjà présente dans la spécification eDP 1.4,  a bénéficié de raffinements supplémentaires.

    

Sur le même sujet