L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Aérospatial : la solution Ethernet temps réel du français Silkan intégrée sur un FPGA d’Altera

Aérospatial : la solution Ethernet temps réel du français Silkan intégrée sur un FPGA d’Altera

Publié le 22 juin 2015 à 12:49 par François Gauthier        Connectivité Altera

Silkan Cetrac

Destinée aux applications critiques dans les domaines de l’aérospatial et de la Défense, la technologie Ethernet temps réel Cetrac (Commutateur Temps Réel pour Applications Critiques) de la société française Silkan va être intégralement portée sur une architecture FPGA, en l’occurrence un Arria 10 d’Altera. La technologie d’interconnexion Ethernet haut débit temps réel et déterministe, qui s’appuie sur le commutateur Cetrac que Silkan a présenté sur le salon du Bourget, est une solution de connexion par câble Ethernet de systèmes critiques utilisée sur les marchés de l’aérospatial, de la Défense, de l’instrumentation et du contrôle. Elle est conçue pour fournir une connectivité sûre, une faible latence et une présentation rapide de l’information aux systèmes connectés, sans altération des données, avec une bande passante de 1 Gbit/s. La solution supporte aussi les applications avioniques respectant les exigences DAL (Design Level Assurance) A et B, deux des niveaux de sûreté les plus élevés du domaine.

L’intégration de cette approche sur un FPGA permet à Silkan de respecter les standards Ethernet IEEE 802.3 avec une plate-forme programmable monopuce, et donc d’atteindre des niveaux de performance élevés tout en réduisant le coût de possession. La technologie Cetrac est également fournie en tant que bloc d’IP et intégrable de ce fait dans une unité dite LRU (Line-Replaceable Unit), un composant modulaire d’un avion, d’un navire ou d’un engin spatial.

Rappelons que Cetrac trouve son origine dans la la technologie développée par la société Arion en 2007, Arion Network, une solution d’interconnexion de calculateurs distants utilisable dans des environnements de réseaux hétérogènes et qui s’appuie sur un processeur dédié, l’Arion-100. A ce sujet, Silkan, né en 2012 de la fusion d’Arion avec la société HPC Project, assure que les produits Cetrac offre une rétrocompatibilité complète avec les produits Arion100 déjà installés sur le terrain.

Sur le même sujet