L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > ADLink rejoint une initiative de recherche autour des technologies clés au-delà de la 5G

ADLink rejoint une initiative de recherche autour des technologies clés au-delà de la 5G

Publié le 28 septembre 2020 à 11:57 par Pierrick Arlot        Connectivité ADLink

JB5GRI

La société taïwanaise ADLink, qui fournit middleware, modules, cartes et systèmes prêts à l'emploi pour l'embarqué et l'edge computing, a rejoint neuf entreprises et laboratoires de recherche au sein de l’initiative JB5GRI (Joint Beyond 5G Research Initiative) en vue d’explorer diverses technologies au-delà de la 5G et de préparer le voie vers la 6G, déjà évoquée ici ou là (voir articles liés en fin d'article). L’initiative a vocation à couvrir toute la chaîne de valeur (satellite, réseau, cloud, cloud-edge computing, apprentissage automatique, intelligence artificielle, cybersécurité de bout en bout, IoT industriel, communications térahertz, Mimo massif « cell-free », terminaux innovants…) et cible plus particulièrement les futurs services à ultra haut débit pour l’automobile et la réalité augmentée.

Outre ADLlink, la JB5GRI réunit les sociétés Altice Labs (Portugal), Fivecomm (Espagne), Holo-Light (Allemagne), Huawei et Telenor (Norvège) ainsi que l’université d’Aalborg, le laboratoire Scanlab de l’université nationale et capodistrienne d’Athènes, l’université de Brême et l’Instituto de Telecomunicações (ITAV).

Dans le cadre de l’initiative, ADLink devrait apporter sa contribution sur des thématiques comme l’automatisation des réseaux grâce à l’intelligence artificielle, la décentralisation des communications, la répartition des traitements dans les infrastructures, les communications dans des bandes spectrales élevées, etc. « Il est déjà temps de planifier l'avenir, assure Luca Cominardi, chercheur au service des Technologies avancées (ATO) d'ADLink. Il faut environ dix ans pour passer des concepts au marché avec une nouvelle génération de réseaux mobiles. Afin d'être prêts avec des produits et solutions pour la 6G, nous devons commencer dès maintenant la phase de recherche et d’innovation. »

Les membres de l’initiative JB5GRI exploreront des cas d’usage théoriques de la future 6G comme la voiture connectée dopée à l’IA, le partage de ressources à l’échelle du réseau reposant sur une IA distribuée et une cybersécurité de bout en bout, l’Internet tactile avec des lunettes intelligentes en réalité virtuelle et/ou augmentée, la validation de la formation de faisceaux radio dans les bandes térahertz... Dans cette perspective, ADLink compte apporter son savoir-faire dans les domaines de l’edge computing, du fog computing et du traitement en périphérie de réseau multi-accès (MEC, Multi-access Edge Computing) et exploiter son implication dans des projets Eclipse open source Edge Native et IoT comme Zenoh, Fog05 et Cyclone DDS.

Zenoh est un nouveau protocole de messagerie décentralisé et distribué qui vise à relever les défis que pose la gestion des données dans les environnements de traitement edge et fog. Le projet Fog05, de son côté, s'attaque à la gestion décentralisée de l'infrastructure pour équipements distribués, applications virtualisées et fonctions robotiques dans des environnements fog et edge. Le projet Cyclone DDS, quant à lui, développe une implémentation open source du standard DDS (Data Distribution Service) de l’OMG pour les systèmes IoT critiques.

L’initiative JB5GRI a déjà soumis une proposition de projet de recherche à l’Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 Smart Connectivity Beyond 5G. Nom du projet : Kairos pour Knowledge and Artificial Intelligence-based smart networks for Reliable mobile cOmmunicationS.  

Sur le même sujet