L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Aaeon embarque du Rockchip sur une carte Pico-ITX pour applications d’intelligence artificielle

Aaeon embarque du Rockchip sur une carte Pico-ITX pour applications d’intelligence artificielle

Publié le 01 mars 2019 à 08:16 par Pierrick Arlot        Sous-système Aaeon

Aaeon Rockchip

[EMBEDDED WORLD] En matière d’intelligence artificielle (IA), le fabricant de cartes et sous-systèmes pour l’embarqué Aaeon ne met pas tous ses œufs dans le même panier. Alors que le Taïwanais a opté pour le processeur IA Movidius d’Intel pour des passerelles IoT modulaires (lire notre article ici) et choisi le Jetson TX2 de Nvidia pour des calculateurs IA compacts (153 x 30 x 101 mm) (lire notre article ici), la société lance une carte mère Pico-ITX bâtie pour les applications IA et les afficheurs haute résolution, architecturée sur la puce-système RK3399 de Rockchip.

Ce SoC hexacœur embarque quatre cœurs Arm Cortex-A53 et deux cœurs Cortex-A72 sur lesquels les tâches peuvent être réparties en fonction des besoins en performances recherchées. La puce dispose aussi d’une unité graphique Mali-T860MP4, quatre fois plus rapide que la génération précédente, et fournit des capacités de décodage vidéo de flux 4K UltraHD à 60 images/s transmis via une interface HDMI 2.0.

Selon Aaeon, la carte Pico-ITX référencée Rico-339 utilise l’architecture du Rockchip RK3399 pour fournir des performances sans équivalent sur ce format compact de 100 x 72 mm. Equipée de 16 Go de mémoire de stockage eMMC et de 2 Go de mémoire RAM LPDDR3, elle serait ainsi capable de gérer des applications IA sans le recours à des modules IA additionnels, pour un coût et une consommation réduits d’autant. Proposée en standard avec l’environnement Android 7.1, la carte est présentée comme compatible avec les frameworks d’intelligence artificielle TensorFlow et Caffe2 via l’API Android NNAPI (Neural Networks API).

Côté interfaces, le dernier-né des modèles Pico-ITX dispose entre autres d’un connecteur mini-PCIe (pour la connexion d’un module de communication 3G/4G), d’une carte Nano-SIM, d’un emplacement MicroSD et de ports USB Type C (x1), USB 2.0 (x1), USB 3.0 (x1), Gigabit Ethernet (x1), Mipi et HDMI. Les applications visées vont de la surveillance « intelligente » à la reconnaissance faciale en passant par les kiosques automatiques et la domotique.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA https://www.linkedin.com/showcase/embedded-ia/

Sur le même sujet