L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > 25 Géch./s sur 4 voies simultanément pour les oscilloscopes à signaux mixtes de la série 6 de Tektronix

25 Géch./s sur 4 voies simultanément pour les oscilloscopes à signaux mixtes de la série 6 de Tektronix

Publié le 20 août 2018 à 08:36 par François Gauthier        Instrum. générale Tektronix

Tektronix MSO Série 6

Avec une bande passante de 8 GHz et une vitesse d’échantillonnage de 25 Géch./s sur 8 bits (12,5 GHz sur 12 bits) simultanément sur 4 voies, les oscilloscopes à signaux mixtes de série 6 de Tektronix étendent significativement le niveau des performances de ces instruments sur le segment des appareils de moyenne gamme. Ils répondent aux besoins des concepteurs qui travaillent sur des systèmes embarqués rapides et qui souhaitent visualiser de manière précise jusqu'à quatre signaux haute vitesse en même temps, avec un niveau de bruit très faible. Par exemple, selon Tektronix, une horloge DDR3 et trois voies de données DDR3 peuvent être visualisées et analysées simultanément, ce qui réduit le temps nécessaire pour caractériser globalement une conception.

La série 6 intègre dans le même temps les spécifications de la série 5 introduite il y a un an, à savoir les entrées FlexChannel, l’écran TFT couleur tactile capacitif de 15,6 pouces, un CAN 12 bits capable de fournir jusqu'à 16 bits de résolution verticale et la mise en œuvre au choix d’un système d’exploitation propriétaire ou de Windows 10. Cette gamme d’instruments met à profit une technologie propre à Tektronix qui permet d’offrir, selon la société, un niveau de bruit très bas : bruit RMS typique de 104 µV à 4 GHz pour 1mV/div ou 158 µV à 8 GHz toujours pour 1 mV/division.

Avec ces niveaux de bruit, les conceptions qui nécessitent par exemple des alimentations en courant continu contrôlées avec précision pour alimenter des Asic ou des FPGA sont analysables au niveau des rails d'alimentation avec des résolutions et des précisions nécessaires à la compréhension des effets des perturbations à haute fréquence sur ces rails.

Au-delà, pour répondre aux besoins d'analyse de signaux plus rapides, les MSO de Série 6 intègrent un circuit de préamplification faible bruit (le TEK061) qui réduit notablement, selon Tektronix, le bruit, en particulier sur les signaux de quelques centaines de millivolts crête à crête. En sus, comme les MSO Série 5, les oscilloscopes Série 6 sont dotés d'un générateur arbitraire, d'un multimètre numérique et d'un compteur de fréquence. En ce qui concerne la prise mesure, l'ajout d'une sonde logique (référencée TLP058) transforme n'importe laquelle des quatre entrées FlexChannel de l'instrument en 8 entrées numériques, soit la possibilité d’avoir jusqu’à 32 entrées numériques sur un seul oscilloscope.

Enfin, signalons que des options de décodage et de prise en charge des bus de communication CAN FD, MIL-STD-1553, Arinc 429 et SENT, de test de conformité pour l’Ethernet automobile et l’USB 2.0 et de solutions d’analyse de puissance sont disponibles sur cette série 6, comme sur la série 5. Alors que la fonctionnalité Visual Trigger, une option pour le déclenchement et le décodage du bus de gestion d'alimentation Mipi, est présente uniquement sur la série 6.

Pour faciliter la connexion aux signaux rapides, Tektronix propose dans le même temps des sondes haute performance adaptées. Notamment la série des TDP7700, sondes TriMode dotées d'une bande passante de 4, 6 ou 8 GHz qui permettent aux ingénieurs de réaliser des mesures de signaux en modes commun, différentiel et asymétrique.

Sur le même sujet